Pour mieux connaître....

  • Pierre-Yves
    Pierre-Yves Bureau

Kiwis un jour, Kiwis toujours

AddThis Social Bookmark Button

avril 2010

dim. lun. mar. mer. jeu. ven. sam.
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

A & P

  • Booste le trafic de ton blog
  • Référencé par Blogtrafic
  • Netpolitique, le site des phénomènes politiques sur Internet et par Internet
  • BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones
  • blogCloud
  • .
  • Paris

Rechercher...

« Fuir l'Islande ? | Accueil | Les chiens bleus pensent à leur réelection »

02/11/2009

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Alexandra Leyris

Comme toujours mon cher Pierre-Yves c'est un bonheur de te lire.
Ce post est écrit avec un style tout à fait journalistique qui te va bien.
Au plaisir de lire d'autres postes sur'double regard'
@ bientôt
Alexandra

AdA

Tu penses vraiment que l'élection est déjà jouée et que 2012 verra la victoire de Sarkozy ?

PYB

A ce jour, vu l’état des forces politiques en présence, Nicolas Sarkozy serait réélu sans trop de difficultés si l’élection avait lieu dans un mois. En grande partie faute d’alternative crédible au centre, à gauche ou aux extrêmes. 2012 est loin et je ne me risquerais à aucun pari hasardeux. Ce post prend en compte l’hypothèse d’une réélection de Nicolas Sarkozy en 2012 car la "stratégie-Matignon" de beaucoup de prétendants (Besson, Bertrand , etc.) est basée sur un succès de la majorité présidentielle lors de cette échéance. Si Sarkozy est réélu en 2012, je suis par contre prêt à prendre le pari que tous ses futurs Premiers Ministres figurent dans ce post ! A moins que David Douillet ne fasse des miracles une fois au Secrétariat d’Etat aux Sports dans quelques mois et que Sarkozy se mette en tête de le promouvoir à Matignon pour terminer en beauté son deuxième quinquennat ! J’avoue ne pas trop y croire ! Le « tiercé gagnant » pourrait être Xavier Darcos pour terminer en douceur le premier quinquennat, Xavier Bertrand en 2012 pour trois ans le temps de se faire une stature d’homme d’Etat en vue d’affronter Jean-François Copé en 2017 à la présidentielle et Eric Besson de 2015 à 2017 le temps de permettre aux Français d’oublier que Bertrand a été trois ans à Matignon, handicap fréquent pour accéder directement à l’Elysée. C'est bien évidemment un scénario qui ne prend pas en compte des événements futurs par principe inconnus à ce jour.

Alexandra Leyris

Moi je dis ne vendons pas la peau de l'ours avant de l'avoir tuer.
on peut avoir encore plein de jolies surprises d'ici là.
c'est pas encore fait...
Affaire à suivre

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.