Pour mieux connaître....

  • Pierre-Yves
    Pierre-Yves Bureau

Kiwis un jour, Kiwis toujours

AddThis Social Bookmark Button

avril 2010

dim. lun. mar. mer. jeu. ven. sam.
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

A & P

  • Booste le trafic de ton blog
  • Référencé par Blogtrafic
  • Netpolitique, le site des phénomènes politiques sur Internet et par Internet
  • BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones
  • blogCloud
  • .
  • Paris

Rechercher...

« Liberté | Accueil | Y’a pas photo! »

16/07/2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Hiru

Bonjour ,
Je voulais juste dire que en turquie ( en 2008 ) les femmes sont libre de se marié ou sortir avec qui bon leur semble , alors ne dit pas n'importe quoi oO , pour se qui est de sont amour pour ataturk ou la turquie , c'est sa vie privée , c'est vrai qu'elle est bete de se marié avec quelqu'un qu'elle n'aime pas , mais se n'ai pa l'islam sa , tu est peut etre xenophobe mais ne dit pas des chose juste pour rabaissé l'image des autres ( vive la paix quoi ...) presque tout les turcs irons en guerre si la turquie est en guerre vue leur amour pour leur pays paradoxalement a la france qui irons chercher des indigenes -_- , je peut t'assurer que la turquie sera un tres grand pays dans quelque années .

Pierre-Yves Bureau

Bonjour Hiru,

Je suis assez surpris par ton message qui au-delà de son agressivité traduit selon moi une profonde méconnaissance de la Turquie de 2008.

J’aimerais que toutes les femmes turques puissent être libres de se marier ou de sortir avec qui bon leur semble, mais ça n’est malheureusement pas le cas.

Cela est vrai pour une partie des femmes, notamment dans les grandes villes de Turquie (Istanbul, Ankara, Izmir, etc.) et principalement dans des milieux aisés et éduqués.

Mais pour un grand nombre de femmes turques, notamment en milieu rural, la réalité est tout à fait différente. Il arrive même encore parfois que des adolescentes soient en 2008 mariées de force avec un homme qu’elles vont rencontrer pour la première fois quelques jours avant leur mariage…

La Turquie est donc un pays de contrastes où l’on peut rencontrer des mœurs similaires à celles de pays comme la France, l’Allemagne ou l’Espagne mais également des mœurs davantage traditionnelles voire archaïques.

Istanbul illustre à merveille ces contrastes : entre la jeunesse émancipée qui fréquente les bars et boîtes de nuit du quartier de Beyoğlu et les fondamentalistes du quartier de Fatih, il existe un véritable fossé alors même que seule la Corne d’Or sépare géographiquement ces Stambouliotes.

Concernant Atatürk, prétendre que cela ne relève que de la vie privée est méconnaître profondément ce que représente le kémalisme dans la Turquie de 2008.

S’agissant de tes insinuations à mon égard, je les trouve sans aucun fondement au regard du post mis en ligne sur Double Regard. La xénophobie est quelque chose de suffisamment grave pour ne pas utiliser ce terme n’importe comment. Quant au fait de vouloir rabaisser les autres, je ne vois pas en quoi le contenu de ce post rabaisse quiconque.

Quant à ta conclusion, tu n’as pas besoin de parler du futur : la Turquie est déjà un très grand pays, que je t’invite d’ailleurs à découvrir dans toutes ses subtilités, afin d’éviter d’écrire des aberrations sur Internet.

le collimateur

Bonjour ,
Je voulais juste dire que en turquie ( en 2008 ) les femmes sont libre de se marié ou sortir avec qui bon leur semble , alors ne dit pas n'importe quoi oO , pour se qui est de sont amour pour ataturk ou la turquie , c'est sa vie privée , c'est vrai qu'elle est bete de se marié avec quelqu'un qu'elle n'aime pas , mais se n'ai pa l'islam sa , tu est peut etre xenophobe mais ne dit pas des chose juste pour rabaissé l'image des autres ( vive la paix quoi ...) presque tout les turcs irons en guerre si la turquie est en guerre vue leur amour pour leur pays paradoxalement a la france qui irons chercher des indigenes -_- , je peut t'assurer que la turquie sera un tres grand pays dans quelque années ."
Je me presente je suis etudiante franco-turque en master-2 (ecole nat. sup. des arts visuels de la cambre) a bruxelles,
j'ai quitté Ankara il y a bientot 9 pour etudier et devenir quelqu'un comme on dit chez nous ... puis avec bcp de chance le retours prodige peut etre l'un de nous pourra un jours changer quelquechose mais le probleme c'est que ceux qui partent ne reiennent que rarement...
je suis issue d'une famille laique kemaliste constitué d'artistes et d'intellectuels qui se sont battu (fiers) toute leur vie pour servir et preserver ce pays et qui y ont cru et y croient
devant l'ampleur des degas ce qui reste c'est l'amertume et le fait de resister jusqu'au bout a l'opression d'un islam politique populiste Regressiste, et fasciste sans foi ni loi
voila qu'en moins de 100ans il est deja question d'abandonner le navire
de baisser les bras avec un fatalisme liberal , neo-colonnialiste
voila ce qu'on en a fait de notre liberté de notre democratie
voila ou en sont nos infrastructure
de ne ressources de notre culture
on nous coule
on coule
on saigne
donc oui il y a un probleme


dans les rue d'ankara ou j'ai grandie (dans les rue ou enfant je jouais a la marelle) si aujourd'hui je ne peut pas m'abiller comme je veux
meme si tout my autorise
il y a un probleme une pression sociale car les gens sont pr la plus part perdue, malheureux, mal-aimé de leur patrie...
certe oui tout est geniale la femme turque liberée youpi
comme le fait qu'offriciellement en turquie il ny a pas de SIDA

mais une pression sociale existe bel et bien de plus en plus forte
la haine et l'ignorance reignent dans mon pays natale... car plus personne ny crois
et ceux qui y ont cru n'ont pu constater que la seule chose en quoi ils pouvaient miser ce n'est ni l'economie, ni l'europe, ni l'etat, ni l'enseignement, ni la securité sociale, ni les compatriotes peut importe les communauté et les croyance
car oui
la turquie dans sa diversité culturelle a toujours été complexe et compliqué mais ce qui qui fait sa richesse sa culture et malheureusement cest ce qui causera sa perte

je me souviens avoir eu des amis kurdes comme des amis armeniens comme des amis croyant et quand tout le monde a un minimum confiance en l'avenir (ce qui n'est pas le cas aujourdhui) la tolerance reviens
dans mon quartier en plein centre d'ankara les gens se disait bonjour avec le sourir... mais
dans un climat ou on ne peut meme pas etre sur de surmonter le lendemain pour quoi se soucier de l'autre ??? pourquoi vivre avec l'autre quand ya rien pour soi??
c'est "SAUVE QUI PEUT" tout le monde pense a sauver sa peau et avec un peu de chance la peau des siens...
à la guerre comme a la guerre... on nous desunie, on nous perd on nous coule
en tout cas jespere un jour rentre a la turquie le sourire qu'elle me procurait lors des étés idylliques de mon enfance... exprimer peut etre par mon art
peut etre en fesant du sociale
mais je ne sais pas encore comment si je pourrait etre un david face a goliath
... mais il le faut !

hiru j'ai carrement l'impression que tu n'as carrement jamais vecu en turquie ...
tu nas dailleur pas lair de savoir de quoi tu parles
j'aurai aimé que tu puisse "m'assurer que la turquie sera un tres grand pays dans quelque années ."
la paix il faut aussi la gagner
j'espere en tout cas que la turquie SERA et j'y mettrai tout mon coeur dans quelques années

voila ce que javais sur mon coeur de franco-turque pierre yves
ca ma touché ce que tu as ecris
au plaisir

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.