Pour mieux connaître....

  • Pierre-Yves
    Pierre-Yves Bureau

Kiwis un jour, Kiwis toujours

AddThis Social Bookmark Button

avril 2010

dim. lun. mar. mer. jeu. ven. sam.
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

A & P

  • Booste le trafic de ton blog
  • Référencé par Blogtrafic
  • Netpolitique, le site des phénomènes politiques sur Internet et par Internet
  • BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones
  • blogCloud
  • .
  • Paris

Rechercher...

« De l’utilité d’une assemblée de sages en démocratie | Accueil | Participons au Grenelle de l’Environnement ! »

05/10/2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

le chafouin

En tant que journaliste, je me permets de vous répondre sur ce point :

Pourquoi dit-on bandes de jeunes pour ce qui est des violences urbaines? Parce que dire "bande de malfrats", de "voyous" serait un jugement de valeur. Et aussi par conformisme, un peu.
Un braqueur est un braqueur. Pas un vieux, ni un jeune. D'ailleurs, ils sont plus souvent commis par des types de 22-25 ans que par des quinquagénaires, soit dit en passant!
Ceux qui commettent des actes de violences urbaines, comment les définir? Des casseurs? C'est le mot, je pense, que j'emploierais en pareil cas. Mais le terme de "jeune" ne me choque pas. Je suis cependant d'accord avec vous sur le point de la victimisation permanente.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.