Pour mieux connaître....

  • Pierre-Yves
    Pierre-Yves Bureau

Kiwis un jour, Kiwis toujours

AddThis Social Bookmark Button

avril 2010

dim. lun. mar. mer. jeu. ven. sam.
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

A & P

  • Booste le trafic de ton blog
  • Référencé par Blogtrafic
  • Netpolitique, le site des phénomènes politiques sur Internet et par Internet
  • BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones
  • blogCloud
  • .
  • Paris

Rechercher...

« Je reprends un peu d'activité.... | Accueil | Les réseaux sociaux et la politique »

26/09/2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Agathe

Le problème est de savoir si l'Etat doit soutenir pécuniairement les journaux. Même s'il enlevait la taxe sur les journaux, ça ne représenterait pas grand chose (comparé aux frais de livraison que les journaux doivent supporter pour envoyer outre-Atlantique). Alors que pour les cigarettes, c'est beaucoup plus simple. Elles sont énormément taxées par l'Etat, il est facile pour lui d'abaisser le prix en faisant des cadeaux fiscaux, il ne soutient pas (directement au moins) pécuniairement les fabricants de cigarette.

Il y a beaucoup d'inconvénients à habiter si loin de la métropole (les frais de livraison des produits en sont un). Les Martiniquais ont plus de diffucltés financières (chômage, climat comme en ce moment, etc) que les métropolitains. L'Etat fait donc un geste. Pas si con.... Mais bon, en effet, ça amène des situations paradoxales comme celle que tu décris !

PYB

La presse bénéficie déjà d'une fiscalité avantageuse puisque c'est le taux réduit de TVA à 2,1% qui s'applique.
Le problème pour l'outre-mer ne concerne malheureusement pas que la presse. Les différents moyens d'accès au savoir sont concernés (livres notamment), ainsi que bon nombre de biens de consommation courante. Il serait aisément possible d'imaginer un léger accroissement de la fiscalité du tabac dans les DOM, en contrepartie d'un alignement de la fiscalité de la presse et des livres outre-mer. Une proposition bien évidemment à approfondir davantage et à chiffrer...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.