Pour mieux connaître....

  • Pierre-Yves
    Pierre-Yves Bureau

Kiwis un jour, Kiwis toujours

AddThis Social Bookmark Button

avril 2010

dim. lun. mar. mer. jeu. ven. sam.
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

A & P

  • Booste le trafic de ton blog
  • Référencé par Blogtrafic
  • Netpolitique, le site des phénomènes politiques sur Internet et par Internet
  • BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones
  • blogCloud
  • .
  • Paris

Rechercher...

« Panne d'électricité à Frisco | Accueil | Les Flamands, les Wallons et la Belgique »

25/07/2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Robert

Ces coureurs dopés constituent un lamentable exemple pour la jeunesse.
En outre, ces pseudos-sportifs volent la victoire aux véritables sportifs honnêtes et méritants.
Bravo aux équipes françaises du Tour avec la formation allemande de la Gerolsteiner qui ont fondé le "Mouvement pour un cyclisme crédible", pour contribue à la lutte contre le dopage.
Le dopage n'est pas une fatalité comme certains le prétendent.
Des contrôles semblables devraient se faire dans tous les sports même ceux collectifs. Il y aurait sans aucun doute des surprises.

Agathe

Je suis totalement d'accord. L'exemple pour la jeunesse est lamentable, il faut tricher pour être premier. Ca va à l'encontre même de l'esprit sportif.
Le cyclisme est le sport qui a le plus de problèmes avec le dopage, il est évident qu'il n'est pas le seul !

Mais je ne suis pas sûre que tout le monde ait envie et soit prêt à ouvrir la boîte de Pandore et faire des contrôles inopinés fréquemment dans tous les sports.

Legweak

Si c'est le sport le plus touché comme tu dis c'est justement parce que la lutte y est la plus efficace et la plus importante. Appliquons à tous les sports médiatiques la même lutte et on va tomber de haut, de très très haut. Tennis, foot, rugby, Formule 1, autant de sports où les contrôles en sont toujours à l'analyse d'urine ! Trop drole, la lutte anti-dopage à grand-pépé !!!

Toi même dans ta note tu dédouanes presque les autres sports ! Forcément, courir 90 minutes derrière un ballon, ce n'est pas la même chose que de faire 200 km sur un vélo, donc forcément c'est moins grave !

Faire 3500 km en 3 semaines n'a rien d'étonnant, des amateurs propres en sont capables, ça ne représente même pas 1/10ème de ce qu'un pro fait dans une année.

Le cyclisme devrait être félicité pour ce qu'il fait justement pour lutter contre le dopage et non pas décrié comme il l'est.

Agathe

Je ne dédouane en aucun cas les autres sports, je dis juste que pédaler sur un vélo ne demande pas les mêmes qualités que faire une passe ajustée au foot ou un passing-shot au tennis. Ceci dit, je ne nie pas l'aspect stratégique d'une course de vélo.

3,500 kms en 3 semaines est peut-être faisable pour un pro comme pour un amateur, mais dans des conditions de course, avec l'impossibilité d'avoir des journées de récupération (2 en 3 semaines, c'est pas énorme), à la vitesse à laquelle ils vont, j'ai du mal à croire au Tour à l'eau claire !

En effet, je pense que les organisations de courses cyclistes sont beaucoup plus sensibilisées à la lutte anti-dopage que par exemple l'organisation de tournois de tennis ou de championnats de foot.
Toutefois, je ne féliciterais le cyclisme que quand il aura éradiqué le dopage. Pour l'instant, c'est un fléau très visible.
Mais à mon avis, d'autres sports vont tomber de haut dans les prochaines années. J'ai du mal à croire que le dopage soit inexistant en athlétisme par exemple.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.