Pour mieux connaître....

  • Pierre-Yves
    Pierre-Yves Bureau

Kiwis un jour, Kiwis toujours

AddThis Social Bookmark Button

avril 2010

dim. lun. mar. mer. jeu. ven. sam.
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

A & P

  • Booste le trafic de ton blog
  • Référencé par Blogtrafic
  • Netpolitique, le site des phénomènes politiques sur Internet et par Internet
  • BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones
  • blogCloud
  • .
  • Paris

Rechercher...

« Le Tour de France est une véritable farce | Accueil | Pendant les vacances, le blog continue... »

25/07/2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

RoseNoire

Je me permets de rajouter une info qui complique encore la donne pour ce qui est de la formation d'un nouveau gouvernement: en Belgique, les élections ont lieu au scrutin proportionnel. Il y a donc toujours formation d'une coalition, aucun parti n'ayant jamais la majorité nécessaire pour former un gouvernement viable. Très souvent, les partis en présence sont forcés d'établir des unions assez contre nature, et la cohabitation est chose courante: c'est ce qu'on appelle ici le fameux "compromis à la belge".
Si on ajoute cela aux problèmes communautaires...on se rend vite compte à quel point la situation institutionnelle belge peut devenir un casse-tête.
Reste à savoir si, entre la communauté francophone et la communauté flamande...un bon divorce ne vaudrait pas mieux qu'un mauvais mariage...mais c'est là une toute autre question.

Agathe

Je pense également qu'un divorce entre la Flandre et la Wallonie devient inéluctable. Mais reste la question de Bruxelles : en Flandre ou en Wallonie ?
Ce n'est donc pas pour tout de suite...

Promethee

"un divorce entre la Flandre et la Wallonie devient inéluctable"

On dit cela depuis 1830, date de l'indépendance du royaume...

"Mais reste la question de Bruxelles : en Flandre ou en Wallonie ?"

Q'est-ce qui vous fait croire que les Bruxellois choisiront entre la Wallonie et la Flandre, en cas de divorce à l'amiable ? C'est peu ou mal connaître la culture politique du plat pays, tant les Bruxellois revendiquent non seulement leur statut de région reconnue au sein du fédéralisme belge, mais également leur particularité en termes d'identité...

ArzaK

Bravo pour cette article clair et concis, ce qui n'est pas chose facile quand il s'agit de parler de la Belgique...

il y a néanmoins une erreur :
" La Belgique est un pays fédéral de 30,000 km² découpé en trois régions (Flandre, Wallonie et Bruxelles-Capitale), en trois communautés (germanophone, française et flamande) et en onze régions qui se superposent par endroits et qui ont chacune des compétences bien distinctes."

la dernière proposition est fausse, il n'y a pas onze régions, mais onze provinces! Et ce qui se superpose par endroit, ce sont les régions et les communautés, pas les provinces...


Agathe

Ce qui est totalement vrai, ma qualite de Francaise m'ayant fait confondre un instant les provinces et les regions..... Desolee !

amine

c'est tres bien ecrit merci pour tous

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.