Pour mieux connaître....

  • Pierre-Yves
    Pierre-Yves Bureau

Kiwis un jour, Kiwis toujours

AddThis Social Bookmark Button

avril 2010

dim. lun. mar. mer. jeu. ven. sam.
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

A & P

  • Booste le trafic de ton blog
  • Référencé par Blogtrafic
  • Netpolitique, le site des phénomènes politiques sur Internet et par Internet
  • BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones
  • blogCloud
  • .
  • Paris

Rechercher...

« Un gouvernement d’images…. | Accueil | Alerte en Méditerranée »

23/06/2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

So-ann

Perso je suis allée une fois en pologne, l'an dernier, et de ce que nous y avons ressenti, c'est tout de même un gros malaise et une gros ressentiment envers les allemands... Au cours de discussions avec les polonais parlant français, parce que les Allemands achètent aussi beaucoup de terre dans ce pays... Alors l'argument avancé par le président polonais selon lequel "sans le nombre de morts causés par les Allemands ils auraient aujourd'hui une population plus importante qu'eux et seraient donc dignes d'avoir un droit de veto" a du faire mouche, et la Pologne reconnait aussi qu'elle n'aurait pas eu ce comportement si cela avait été un autre pays, mais que là, elle ne pouvait pas... Bref, ce que cela m'inspire est qu'en effet, au final, nous sommes bien loin des valeurs pacifiques prônées au début...

AdA

Les Polonais ont un veritable ressentiment contre deux nations, l'Allemagne d'une part, et la Russie de l'autre, pour des raisons historiques.
Sans vouloir faire une longue explication, ce pays a toujours ete pris en tenaille entre ces deux pays, et s'est toujours fait depecer par l'un, l'autre ou les deux (de 1795 a 1918, la Pologne n'existait pas, et etait absorbee principalement par la Russie et l'Allemagne -et une petite partie a l'Autriche-). Puis a eu lieu la Seconde Guerre Mondiale et la periode 1945-1989.

Bref, si on peut comprendre cette histoire difficile, elle n'excuse en rien l'attitude du gouvernement polonais envers l'Europe en ce moment. Ce n'est pas en rabachant l'histoire et les erreurs des pays qu'on peut construire l'Europe et l'avenir. A un moment, il faut passer outre. Il ne faut rien oublier certes, mais il faut, en ayant integre le passe, construire l'avenir.

On a vraiment l'impression en ce moment que, pour elle, la Pologne "est arrivee", elle fait partie de l'UE, elle est donc l'egale de tous ces pays, et puis elle leur est meme superieure parce qu'elle, elle a souffert.

Avec cette attitude, on l'a deja vu hier (vendredi), la Pologne agace tous les pays europeens. Si elle n'arrete pas, dans les futures reunions intra-europeennes, cette facon de faire, rien ne sortira des reunions. Et voila comment un pays peut potentiellement bloquer l'UE.

le chafouin

N'oublions pas les anglais qui cassent les c... de tout le monde depuis 30 ans, et puis nous les Français, on n'énerve personne? Je crois qu'il est normal que le spolonais cherchent à jouer leur carte. Le sommet a montré qu'ils ont cédé du terrain. Tout cela montre, comme vous le dites, qu'il faut quitter la règl de l'unanimité une fois pour toutes. mais il ne faudra pas pleurer quand cela se retournera contre nous : c'est aussi ça, l'europe...

AdA

Je n'oublie en aucun cas les Britanniques, et je suis meme sure que l'Europe a mange son pain blanc de ce cote-la avec Tony Blair, parce qu'avec Gordon Brown, ca va etre une autre paire de manches....

Il est en effet normal que les Polonais jouent leurs cartes, de meme que les Britanniques, les Francais ou les Luxembourgeois, mais pour avoir l'Europe, il faut faire des concessions. Et, depuis que les Kaczynski sont arrives au pouvoir en Pologne, on n'a pas l'impression que le mot 'concessions' fasse partie de leur vocabulaire.

Une petite reforme des institutions (ce qui s'est finalement decide) etait necessaire. Mais bon, ce n'est pas encore la panacee....
N'empeche que.... c'est un pas dans la bonne direction et uqe mieux vaut un petit traite que pas de traite du tout.

PYB

La Pologne "se la joue perso" (pour ne pas parler Sciences Po pour une fois!!!), comme beaucoup d'Etats de l'Union européenne. L'attitude de la Pologne me rappelle celle de l'Espagne, autre Etat de l'Union européenne d'environ 40 millions d'habitants, qui après avoir largement bénéficié des fonds structurels communautaires, s'est offusquée que les PECO ayant récemment intégré l'UE puissent également en bénéficier.
Tant que chaque Etat de l'UE restera dans une logique exclusivement nationale, l'Union européenne ne pourra se construire qu'a minima.

AdA

Il y a une petite difference entre l'Espagne en 2004 et la Pologne en 2007.

L'Espagne s'est offusquee qu'elle ne recoive plus de fonds de l'UE au detriment des pays de l'Est. En effet, elle en a recu pendant 18 ans. Ca lui a fait un manque a gagner patent !

La Pologne a failli bloquer les reformes -indispensables- de l'UE a cause d'un contentieux historique. Et aussi parce qu'en peuple fier et nationaliste, elle veut qu'on la reconnaisse comme l'egal des plus grands.

Il y a quand meme une difference, tu en conviendras, entre s'offusquer et bloquer !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.